Un adversaire des droits LGBT nouveau trésorier de l’UMP en remplacement d’Eric Woerth

Dominique Dord a été élu lundi
trésorier de l’UMP en remplacement d’Eric Woerth qui avait abandonné
ses fonctions en juillet à la suite de la polémique dans l’affaire
Bettencourt. Ce député de Savoie s’est distingué par son activisme
anti-PaCS en 1998 et son opposition à l’homoparentalité.
Le député de Savoie Dominique Dord a été élu lundi trésorier de l’UMP en
remplacement d’Eric Woerth qui avait abandonné ses fonctions en juillet
à la suite de la polémique dans l’affaire Bettencourt.

Selon une information confirmée lundi à l’AFP par le groupe de
cosmétique, on a appris que le nouveau trésorier a été "directeur de
produits pour L’Oréal, propriété de la famille Bettencourt, de 1985 à
1987".

Commentant sa désignation, Dominique Dord a dit trouver "assez
hallucinant" que les journalistes aient retenu "en priorité" cette
information.

Celui qui va occuper une fonction essentielle au sein du parti
présidentiel est peu connu du grand public, mais les militants LGBT se
souviennent de lui pour son activisme anti-PaCS en 1998-99.

Lors des débats sur l’instauration de Pacte Civil de Solidarité, il
en fut un des opposants les virulents, jouant de toutes les obstructions
possibles au niveau parlementaire.

Dans une tribune du Figaro (10/9/98) intitulée "PaCS : un mauvais
projet", il écrivait : "Dans un siècle où tout devient possible, même
les choix les plus déraisonnables, ne jouons pas les apprentis sorciers ;
ne déstabilisons pas les principes fondamentaux du développement social
et les symboles les plus forts de notre civilisation".

Alors élu UDF, il avait à l’époque fièrement arboré face aux médias,
à l’Assemblée nationale, un T-shirt "Génération anti-PaCS" avec son
collègue Renaud Dutreil.

On lui doit aussi une boutade plus que douteuse suggérant qu’on
signe les PaCS dans des "services vétérinaires", rappelle le Centre LGBT
Paris IdF qui qualifie Dominique Dord d’"homophobe notoire" soulignant
"qu’il n’a jamais présenté d’excuse pour les propos infamants et
irresponsables tenus dans le cadre de l’exercice de sa fonction de
député à l’époque du vote du PaCS".

Le député savoyard a été par ailleurs l’un des responsables d’Oser
la famille, un groupe inter-parlementaire réunissant les députés les
plus à droite sous la houlette de Christine Boutin.

Plus récemment, en 2006, il fut membre de l’"Entente parlementaire
pour la défense du droit fondamental de l’enfant d’être accueilli et de
pouvoir s’épanouir dans un e famille composée d’un père et d’une mère". 

(E-llico.com)

Publicités
Cet article a été publié dans Actualités et politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s