Mexico a célèbré les premiers mariages homosexuels féminins

Lol
Kin Castaneda et Judith Vazquez sont devenues jeudi à Mexico les
premières femmes à se marier en Amérique latine, grâce à la
légalisation du mariage homosexuel votée en décembre dans la capitale
mexicaine dirigée par la gauche.

Les deux pionnières, dont l’union a été officialisée par le juge Hegel
Cortes, ont été suivies quelques minutes plus tard par un autre couple
féminin et deux masculins, lors d’une cérémonie collective organisée
dans l’Hôtel de ville de la capitale et retransmise à la télévision.

Le juge a dû attendre une trentaine de minutes avant d’unir un troisième couple féminin: une des fiancées était en retard.

Les couples avaient pour témoin le maire de Mexico, Marcelo Ebrard,
une des principales figures de la gauche, minoritaire dans le pays
administré par le président conservateur Felipe Calderon.

"Je vous déclare unis légitimement par le mariage, avec tous les
droits et prérogatives que le mariage impose, je vous souhaite
beaucoup, beaucoup de bonheur", a déclaré le juge aux quatre couples.

Ces premiers couples homosexuels "constituent maintenant une
famille reconnue par la loi", grâce à une révision de la législation
"soucieuse des valeurs de tolérance, de respect et d’égalité", a ajouté
le magistrat.

Lol Kin Castaneda, une sociologue de 35 ans, et Judith Vazquez, 45 ans, (photo) qui fut novice avant de renoncer à sa vocation religieuse, sont des militantes de la cause "gay".

"C’est un engagement énorme, et je suis moins préoccupée par la
cérémonie que par le discours à prononcer. Mon engagement implique de
ne pas parler de soi-même mais d’une réalité, de traduire en termes
politiques la situation de droits qui ont été niés historiquement",
avait déclaré Lol Kin à l’AFP avant le mariage.

La ville de Mexico, dirigée par la gauche depuis 13 ans, avait
légalisé le 21 décembre le mariage homosexuel, assorti du droit
d’adoption, une "première" en Amérique latine.

Deux mariages entre hommes ont déjà été célébrés en Argentine, mais
en vertu d’une décision de justice et non pas de la loi, qui y précise
que le mariage est contracté "entre un homme et une femme".

La même précision existait dans la loi du gouvernement de la
capitale mexicaine, une des composantes de la fédération du pays avec
31 Etats, mais le texte a été modifié par le vote du 21 décembre pour
indiquer que le mariage est l’union de "deux personnes".

La décision de la ville de Mexico a déjà été attaquée en justice
par le Parquet fédéral et plusieurs Etats du pays administrés par le
parti conservateur du président Calderon. La Cour suprême a rejeté
plusieurs de ces recours.

Le directeur de la Sécurité sociale, Daniel Karam, a quant à lui
annoncé que cette institution nationale ne reconnaîtrait pas ces
mariages si le Congrès fédéral ne modifiait pas sa loi fondatrice.(E-llico.com)

Publicités
Cet article a été publié dans Actualités et politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s