Le 8 mars vu par Sophie Fontanel, Chantal Thomass, Waris Diri, Anne Hidalgo et Miss.Tic

Par Emilie Cailleau,
Noria Ait-Kheddache, http://www.lexpress.fr/

Elles sont créatrice de mode, journaliste, politique, écrivain et
plasticienne. Quatre femmes célèbres qui ont su s’imposer dans leur
milieu respectif. Elles portent un regard critique sur le 8 mars,
qu’elles livrent à LEXPRESS.fr.

DR

Sophie Fontanel est journaliste à Elle.

Que pensez-vous de la journée de la femme?

Sophie Fontanel, journaliste à Elle 

Je ne me sens pas très concernée par La journée de la femme. Une
journée, une année ou une décennie, ça suffit pas. C’est dérisoire. Ça
me fait penser à une chanson de Tracy Chapman, "Woman’s work never
done", le travail des femmes n’est jamais fini. C’est insuffisant par
rapport à tout ce qu’on demande aux femmes.

Le problème c’est que les infos générales en parlent sans traiter
des vrais problèmes: on parle du foulard, du célibat, de la relation
homme-femme mais pas de toutes les lourdes taches (et pas que
ménagères!) qu’elle doit assumer au quotidien, il faut être bien
habillée, pas trop vieille, s’occuper de son compagnon quand on est en
couple en plus des enfants, écouter les soucis de son homme…, c’est
lourd à porter!

Je pense que plus qu’une journée de la femme, c’est une journée de repos de la femme qu’il faudrait!

Christian Moser pour Chantal Thomass

Chantal Thomass, créatrice de lingerie de luxe.

Chantal Thomass, créatrice de lingerie de luxe 

La journée de la femme doit être l’occasion de rappeler que la femme
doit se sentir libre et indépendante.  C’est important, car il y a peu
de temps la femme n’était pas considérée. En un demi siècle, sa
situation a beaucoup évolué. Malgré cela, beaucoup reste à faire.

J’ai eu la chance d’être adulte dans les années 70, à une époque où
tous les droits étaient acquis. Je n’ai jamais souffert d’être une
femme. Mais encore trop de femmes sont battues, maltraitées. C’est
catastrophique.

Noria Aït-Kheddache/LEXPRESS.FR

Mannequin internationale et auteure de ‘Fleur du
désert’, Waris Diri a été nommée ambassadrice de l’ONU, chargée des
questions de mutilations sexuelles.

Waris Diri, écrivain et ancien mannequin somalienne, auteure de Fleur du désert, roman adapté au cinéma, en salle le 10 mars 

La journée de la femme, c’est de la connerie! Ce n’est pas une
journée qu’il faudrait nous consacrer, c’est 365 jours! Une femme se
bat, travaille, vit, élève ses enfants tous les jours. Je me
contrefiche totalement de cette journée, elle n’est symbolique en rien.
Un jour pour la femme, le reste pour l’homme? Et puis quoi encore  Etre
une femme est une "fonction" très difficile à occuper partout dans le
monde. Nous vivons dans un monde d’hommes, fait par eux et pour eux.

LEXPRESS.fr

Anne Hidalgo est cheffe de liste pour les régionales à Paris.

Anne Hidalgo, tête de liste PS à Paris pour les régionales

C’est la journée DES femmes. Il faut les reconnaître dans leur diversité.

En tant que féministe engagée, je tiens à ce qu’il y ait beaucoup de
célébrations et de commémorations comme celle du 8 mars. Elle est
importante pour rappeler ce qu’il reste à faire dans la quête de
l’égalité des droits réels entre hommes et femmes. 

La dimension historique compte aussi. Beaucoup de femmes se sont
battues pour l’émancipation des femmes -je pense notamment aux
militantes célèbres Clara Zetkine et Rosa Luxemburg- qui ont eu elles
aussi à combattre le machisme à leur époque. Si la femme a aujourd’hui
autant de droits c’est grâce aux mouvements féministes historiques qui
ont su porter ces revendications. Il est nécessaire de transmettre aux
jeunes femmes actuelles que rien n’est jamais acquis.

DR

Miss.Tic

Miss. Tic, artiste plasticienne:

La journée de la femme c’est un bordel sans nom, coincée entre la
fête des grand-mères, de ta mère, de ton père et de sa musique. Il y a
même une journée pour mon cancer et une pour les arbres. Est-ce qu’on
ne pourrait pas inventer une journée pour qu’on nous foute la paix.

La journée de la femme c’est une journée à la con pour les faux-culs. Moi je préfère la nuit avec mon homme!

Avant il y avait la vieille fille, maintenant il y a la vieille
jeune ! Je ne veux pas de ça! En fait on dirait qu’il y a les jeunes
filles d’un côté, de l’autre les vieilles excentriques et qu’au milieu
les femmes ont été gommées!

Chantal Thomass:

Ce qui est difficile aujourd’hui, c’est que nous sommes dans une
génération de "femmes multiples". La femme doit tout assumer en même
temps, à la fois son rôle de mère et son rôle professionnel. Ça n’a pas
trop changé. Elle doit s’occuper de ses enfants, être professionnelle,
gérer la maison, aller aux réunions de parents d’élèves…ça fait
beaucoup de choses à concilier. Sans oublier les problèmes plus graves
de violences faites aux femmes que j’ai évoqués.

Waris Diri:

Le combat perpétuel pour la femme est d’exister pour elle-même et
faire ce qu’elle désire. A 13 ans, mon père m’a ordonné d’épouser un
homme très âgé. Je n’ai pas voulu et j’ai fui la Somalie.

J’ai été mutilée mais ils ne me prendront jamais ma liberté!

J’ai été excisée à l’âge de 5 ans au nom de la religion. Or le Coran
n’approuve aucunement cette pratique. Pourtant, ceux qui perpétuent
cette tradition croient répondre à un précepte religieux. Dieu n’a pas
dit de faire cela, ce sont les hommes qui en ont décidé ainsi. Une
femme musulmane doit se battre deux fois plus pour faire valoir ses
droits alors que les hommes s’évertuent à les leur retirer. J’ai été
mutilée, certes, mais il y a une chose qu’ils ne me prendront jamais:
ma liberté!

Personne ne doit obliger une femme à agir contre sa volonté. Elle
n’est pas un objet et n’est pas à vendre. Pour sortir de cette
condition, les femmes doivent s’éduquer, pour se surélever et
s’émanciper.

Anne Hidalgo:

Sur le plan professionnel, les inégalités de salaires demeurent en
dépit de l’arsenal juridique. Le plafond de verre, qui empêche les
femmes d’accéder aux responsabilités, et les discriminations sont
encore très présents dans le privé. De même, la précarité des femmes
demeure et leurs retraitessont toujours inférieure à celle des hommes.

La lutte contre les violences faites aux femmes est un autre sujet
important. La loi va bouger sur ce domaine pour s’inspirer de
l’Espagne, c’est une bonne chose. Mais il faut mettre en place un plan
pour s’assurer que les dispositions du texte de loi seront réellement
appliqués.

Par ailleurs, la question de l’IVG et de la contraception reste
fondamentale. Ces droits ont permis une liberté et une maîtrise de son
corps. Mais ils restent combattus par des groupes anti-IVG très actifs.
La fermeture de services IVG dans les hôpitaux publics est un autre
motif d’inquiétude.

Enfin, la parité en politique est encore insuffisamment respectée au
Parlement. A l’Assemblée nationale, le mode de scrutin ne permet pas
d’atteindre un niveau de représentation des femmes digne d’une
démocratie occidentale. Quant aux partis politiques, je prône une
mesure radicale depuis plusieurs années: un parti qui n’aurait pas 50%
de femmes n’aurait plus droit à ses subventions publiques.

Publicités
Cet article a été publié dans Actualités et politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Le 8 mars vu par Sophie Fontanel, Chantal Thomass, Waris Diri, Anne Hidalgo et Miss.Tic

  1. Mariefan dit :

    Kikou, ElleJ\’aime ton billet, une journée de la femme alors que ce jour là une femme a été égorgé par son mari !!!!!! Oui je pense aussi que le droit à l\’IVG nous sommes en train de le perdre depuis un moment !Le nombre de femmes excisées ne baisse toujours pas en france !!!!!!Enfin bref la Femme doit se battre seule ……..Je te souhaite un bon W.EndMariefan

  2. Elle dit :

    Bonsoir MariefanOui cette journée est bien insuffisante et on le constate chaque jour. Il faut rester vigilantes et se souvenir que rien n\’est jamais acquis… bien au contraire.Bon week-end

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s