Nadine Morano veut « un bracelet électronique pour les hommes violents sous contrôle judiciaire »

Par Emmanuelle Defaud, http://www.lexpress.fr

Après la mort de la mère d’Ibrahima sous les coups de son
ex-compagnon, la secrétaire d’Etat à la Famille présente à LEXPRESS.fr
ses mesures pour lutter contre les violences faites aux femmes.

"On doit être intraitable", répète Nadine Morano, marquée par la mort de Tania, la mère du petit Ibrahima, tué par son ex-compagnon
mardi dernier, alors que, le 25 février prochain, les députés doivent
étudier une proposition de loi sur la violence faite aux femmes. La
secrétaire d’Etat à la Famille prévoit d’y adjoindre plusieurs
amendements.

"157 femmes ont été tuées en 2009 sous les coups de leur mari ou
ex-compagnon. Un tiers faisait l’object d’une mesure d’éloignement",
rappelle Nadine Morano. Qui, pour y remédier, veut s’inspirer de l’exemple espagnol,
en créant notamment un centre de sécurité qui suivra 24 heures sur 24
et 365 jours par an les hommes violents. Ces derniers seraient équipés,
comme de l’autre côté des Pyrénées, d’un bracelet électronique:
s’ils approchent à moins de 400 mètres de leur cible, le système se met
à sonner et la femme est prévenue par téléphone. Tania n’a pas eu cette
chance, elle a été poignardée à son domicile de Fontenay-sous-Bois.

Une alerte enlèvement a été déclenchée pour Ibrahima
Nacir Doucouré, quand la police a retrouvé sa mère poignardée le 16
février 2010.

Tania avait pourtant enregistré une dizaine de mains courantes au
commissariat, avant de déposer plainte, le 4 janvier. Le père
d’Ibrahima est alors placé sous contrôle judiciaire et interdit de
contact avec la plaignante. Le 9 février, après des menaces de mort par
SMS et par lettre, il est condamné à quatre mois de prison avec sursis.
Il "n’y a pas d’incident" jusqu’au jour du meurtre, a raconté jeudi le
procureur Jean-Jacques Bosc chargé de l’affaire.

C’est pourquoi "les auteurs de violence envers les femmes doivent porter le bracelet électronique dès qu’ils sont placés sous contrôle judiciaire.
Il faut intervenir beaucoup plus tôt", conclut Nadine Morano. Cette
proposition fait l’objet de derniers arbitrages avec la Chancellerie.
Nadine Morano voudrait dans un premier temps tester le dispositif, fort
de 150 bracelets, dans trois tribunaux tests.

Autres mesures

La loi permettra aussi au juge de prendre un référé de protection à
la fois pour la femme et pour le mari. Elle introduit en plus au pénal
la notion de violences psochologiques dans la sphère privée, alors
qu’elle n’ était reconnue jusque-là que dans le milieu du travail.

Michèle Alliot-Marie, ministre de l’Intérieur, a inauguré le portable d’urgence à Bobigny,
mais sa collègue de la Famille veut aller plus loin dans ce domaine
aussi, en prenant là encore exemple sur notre voisin du Sud. En
Espagne, 3500 femmes sont équipées de téléphone sur décision d’urgence
d’un juge, dès qu’elles ont déposé plainte. Munis d’un bouton
d’urgence, ils garantissent leur sécurité mais aussi l’accompagnement
social.

Enfin, que faire pour les enfants, traumatisés par les violences
dans un couple, voire victimes eux-mêmes? "Le juge pourra retirer
l’autorité parentale au père", annonce Nadine Morano.

Ces mesures, la secrétaire d’Etat veut les faire adopter en urgence
en même temps que la proposition de loi parlementaire. Elle espère unn
passage rapide au Sénat pour une application avant la fin du premier
semestre.

La famille de Tania s’est plainte du manque d’écoute de la police,
qui aurait d’abord conseillé à la jeune femme de faire une déclaration
de main courante. Faut-il davantage sensibiliser les forces de l’ordre?
Les proches de la jeune femmes accusent également la police et la
justice de ne pas avoir fait respecter les obligations judiciaires du
père d’Ibrahima. Le système actuel ne devrait-il pas déjà être mieux
appliqué? Sur ces derniers points, Nadine Morano ne souhaite pas
s’exprimer. "Une enquête a été demandée pour Michèle Alliot-Marie.
Attendons les conclusions."

 

Une campagne dinformation

La violence faite aux femmes sera la grande cause nationale de 2010
avait annoncé François Fillon en fin d’année dernière. Cela commencera
par une campagne de sensibilisation. Un spot mettra en scène
l’indifférence des voisins qui entendent, de l’autre côté du mur, une
dispute de couple, jusqu’aux coups, puis au silence.

Des guides de sensibilisation seront distribués aux primo-arrivants,
dans le cadre de leur "contrat d’intégration", ainsi qu’aux jeunes lors
de la journée d’appel de la Défense nationale.

Publicités
Cet article a été publié dans Actualités et politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Nadine Morano veut « un bracelet électronique pour les hommes violents sous contrôle judiciaire »

  1. lorenzo dit :

    enfin cette loi est en route , il est tant ! apres des annees de souffrances chez certaines femmes dont ma mere , mais quand je vois dans certains pays ou les femmes n ont aucune loi pour elles , faudrait aussi que ces femmes soient protegees , je ne comprends pas qu\’on ait pu attendre si longtemps pour cette loi en france !kiss

  2. Mariefan dit :

    kikou,Oui, il serait temps que le femme soit entendue, protégée dans cette société et dans bien d\’autres pays ! Les choses avances trop lentement pendant ce temps là des femmes sont encore victimes de la violence de l\’homme ! J\’ai aprécié ton billet.Je te souhaite une bonne journée.Gros BiZouXMariefan

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s