« Travailler plus pour gagner moins. La menace Wal-Mart »

par Gilles Biassette et Lysiane J. Baudu

La question du pouvoir d’achat est devenue, en 2008, la première
préoccupation des Français. « Des prix bas tous les jours », c’est le
maître mot de Wal-Mart aux États-Unis. Parti d’une simple échoppe en
1962, Sam Walton a créé, sur ce principe, la plus grande entreprise du
monde qui emploie aujourd’hui plus de deux millions de salariés d’un
bout à l’autre de la planète. La firme de l’Arkansas, présente
notamment en Chine, au Mexique, au Canada, au Brésil, et en
Grande-Bretagne, a réalisé un chiffre d’affaires de 374 milliards de
dollars en 2007, soit plus que Ford, Boeing, IBM et Microsoft réunis !
Ses méthodes : salaires et couverture santé minimum, syndicats tenus à
distance, flexibilité à outrance, lourdes pressions sur les
fournisseurs, importation massive de Chine et des pays émergents…
Wal-Mart est l’enfant de la mondialisation… et son moteur.
Le groupe américain n’exclut pas de s’installer en France et pourrait
même un jour racheter Carrefour. Ses méthodes n’inspirent-elles pas
déjà Nicolas Sarkozy qui se veut, comme le géant américain de la
distribution, le chevalier blanc du pouvoir d’achat ?
Lysiane J. Baudu et Gilles Biassette ont mené l’enquête. La
wal-martisation du monde, n’est-ce pas « travailler plus » pour vivre
mal et « gagner moins » ?
http://www.libella.fr/buchet-chaste

Publicités
Cet article a été publié dans Livres. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s